DĂ©couvrir assoconnect Essai Gratuit

Comment faire des relations presse pour son association ?

24 février 2020

Les relations presse sont un formidable levier pour faire parler de vos actions. Si elles demandent un peu de travail et d’abnégation, leurs bénéfices peuvent faire une vraie différence pour votre association.

Voici un petit aperçu des rĂ©flexions Ă  avoir avant de vous lancer dans les relations presse : 

A la fin de l'article, vous trouverez aussi un bref récapitulatif des points importants.

Prêt à voir votre association sur le devant de la scène ? C’est parti !

Vous n'avez pas le temps de lire cet article ?
Téléchargez la fiche technique !

Je demande ma fiche technique

rp-association

Pourquoi faire des relations presse ?

Les médias sont omniprésents dans notre quotidien, que ce soit sur le web, à la radio ou à la télé. Si l’on a l'habitude d'entendre des nouvelles politiques ou économiques sur ces différents canaux d'information, les initiatives citoyennes et associatives y ont également leur place, notamment parce que ce sont de belles histoires à raconter. A quand la vôtre dans les journaux ?

Il est évident que les parutions dans la presse (articles, reportages, interviews, etc.) vont mettre en lumière votre association et ses projets - c’est le but ! Elles valorisent donc à la fois vos actions et les personnes impliquées dans leur réalisation. Cela a plusieurs effets positifs.

Donner de la lĂ©gitimitĂ© Ă  votre projet associatif grâce aux mĂ©dias 

Le message envoyé est fort : un média juge vos actions dignes d’intérêt pour son lectorat. Autrement dit, la raison d’être de votre projet est crédibilisée auprès du “grand public”, au-delà des frontières du bouche-à-oreille. 󠀦

Pour vous donner une idĂ©e, un journal comme Ouest-France par exemple est lu par 635 000 personnes chaque jour. VoilĂ  une vitrine exceptionnelle pour votre association !

Attirer des bĂ©nĂ©voles 

Cela ne fait pas un pli : être mis en lumière dans un média vous confère un véritable attrait. Avec 1,5 million d’associations en France, il n’est pas toujours aisé de sortir du lot et de se faire connaître. Un bel article peut être une excellente occasion de donner envie à de nouveaux bénévoles de vous rejoindre.

En effet, il apporte une dose d’inspiration et de sensibilisation qui peut motiver à passer le pas du bénévolat. La première angoisse des responsables d’association étant la recherche de bénévoles, cet aspect présente un avantage non négligeable !

Capter l’attention des institutions publiques

Montrer que vous ĂŞtes actif donne une image positive de votre structure auprès des mairies, maisons des associations et autres institutions. 

Les parutions dans la presse vous permettent ainsi d’exister à leurs yeux et, qui sait ? Peut-être d’obtenir des soutiens de leur part !

asso-relations-presse

Quelles informations communiquer aux mĂ©dias ? 

Cette question est primordiale pour garantir votre crédibilité auprès des journalistes.

Vous serez certainement régulièrement amené à contacter les mêmes personnes au sein des rédactions, il est donc essentiel de leur apporter dès la première occasion des informations dignes d’intérêt pour elles. Autrement, vos mails risquent vite de ne jamais être ouverts, voire d’être envoyés directement à la corbeille !

Gardez en tête que les journalistes reçoivent en moyenne 50 communiqués de presse par jour : pour sortir du lot, il faut donc être pertinent.

Voici quelques exemples d’actualités au fort potentiel.

Vos événements associatifs

Pour savoir s'il est pertinent de communiquer l'existence de votre événement à des journalistes, trois conditions doivent être réunies :

  • la thĂ©matique : est-elle inĂ©dite, originale, innovante ?
  • la cible : votre Ă©vĂ©nement est-il rĂ©servĂ© Ă  certaines personnes ou susceptible d’intĂ©resser le plus grand nombre ?
  • le lieu : est-ce un endroit bien connu de la ville ? Facile d’accès ? AgrĂ©able (pour des prises de vues) ?

Les tribunes et prises de position

Dans un média, la tribune est l’espace dédié à l’expression publique d’idées et d’opinions. Ses auteurs sont toujours des personnes ou des groupes extérieurs au média en question.

Cela peut être l’occasion pour votre association de prendre la parole pour exprimer votre point de vue sur un sujet généralement “polémique” ou que vous trouvez mal adressé aujourd’hui.

Attention, gardez en tête que les journalistes ne publieront votre tribune que si le sujet présente un intérêt pour le plus grand nombre de leurs lecteurs. La logique est toujours la même !

Blog_Images_Articles-relations-presse-association-noe
GĂ©rer les relations presse de son asso ?
Pour NoĂ©, no problemo ! 

De plus, votre tribune saura éveiller l’intérêt des journalistes si le point de vue que vous y exprimez apporte un œil neuf sur le sujet et si votre opinion est tranchée.

N’hésitez pas à prendre position, c’est justement l’objectif de ce format !

Néanmoins, il vous faudra évidemment assumer et défendre vos idées une fois la tribune publiée : cet engagement écrit n’est pas à prendre à la légère et peut avoir des conséquences durables sur l’image de votre association.

Les annonces remarquables

Nouveau partenariat d’envergure, changement de nom, distinction reçue, grande manifestation… Les annonces d’ampleur peuvent ĂŞtre de bonnes informations Ă  communiquer. 

Attention, un changement dans le bureau de votre association n’intéressera pas le “grand public”, nous parlons bien ici de nouveautés impactantes pour les personnes extérieures, qui mettent en lumière le dynamisme et la singularité de votre association.

association-media-relation-presse

Quand contacter les médias ?

C’est simple : trop tôt, c’est trop tôt, et trop tard... c’est trop tard. Explications.

Si l’information que vous souhaitez communiquer a un rapport direct avec l’actualité nationale, régionale ou locale du moment, mieux vaut ne pas traîner et contacter les journalistes tant que le sujet est encore “chaud”. A un jour près, celui-ci peut perdre tout son potentiel. Il est donc essentiel de réagir vite !

Si votre angle d’accroche est “froid” (autrement dit, indépendant de l’actualité), vous pouvez davantage prendre le temps de cibler les médias et journalistes qui vous semblent les plus susceptibles d’être intéressés.

L’idĂ©al est de contacter les journalistes par mail une semaine Ă  10 jours avant la date officielle de votre annonce, puis de les relancer trois jours avant. Pas plus ! Sinon, vos tentatives de communication rĂ©pĂ©tĂ©es desserviront votre objectif : personne n’aime ĂŞtre assailli de mails. 

Pour la presse écrite hebdomadaire ou mensuelle par exemple, la date de bouclage est indiquée à l’intérieur du magazine. Le bouclage correspond au choix définitif des sujets traités dans la prochaine parution.

Il vous faudra donc envoyer votre communiqué bien en amont de cette date pour avoir une chance de voir votre sujet paraître au prochain numéro.

medias-rp-associations

Quels supports envoyer aux médias ?

Le support le plus courant : le communiqué de presse

Il s’agit d’une synthèse construite de votre actualité. Le contenu et la présentation du communiqué obéissent à des normes permettant de faciliter la lecture et la compréhension rapide du sujet par le journaliste.

Voici la structure classique : 

exemple-communique-association

  1. Le logo de votre association en haut à gauche, la mention “Communiqué de presse” en haut à droite, ainsi que la date.
  2. Le titre de votre communiqué : il ne doit pas excéder deux lignes.
  3. Le résumé de votre propos, en deux ou trois phrases pour donner l’information principale et son contexte.
  4. Votre texte principal, la présentation et l’explication du sujet. Les phrases doivent être courtes et précises. Vous pouvez ajouter des chiffres et des sources extérieures pour appuyer votre propos si besoin.
  5. Facultatif : une ou deux citations des parties prenantes, si le propos s’y prête. Les journalistes peuvent ainsi les intégrer directement dans leur article.
  6. Une partie “A propos”, qui consiste en une mini bio de votre association. Vous pouvez y ajouter l’adresse de votre site internet, utile si les journalistes souhaitent se renseigner davantage sur votre activité.
  7. Enfin, la partie contact : les nom, adresse mail et numéro de la personne à contacter par les journalistes en cas de besoin.

Idéalement, votre communiqué doit tenir sur une page A4 : l’exercice de synthèse n’est pas toujours évident, mais il est essentiel si vous voulez que le journaliste lise votre contenu.

Côté esthétique, quelques conseils :

  • Ecrivez en noir et n’utilisez pas plus de deux couleurs diffĂ©rentes. 
  • Les tailles de polices idĂ©ales sont 11 ou 12. Au-delĂ , votre texte sera trop grand et risque de mal s’afficher sur les mobiles par exemple.
  • PrĂ©fĂ©rez une police d’écriture moderne et facile Ă  lire, comme Calibri, Nunito ou Roboto par exemple. Fuyez les Ă©critures trop stylisĂ©es ou un peu anciennes, comme Times New Roman.
  • Veillez Ă  ce que votre logo soit de bonne qualitĂ©. Vous pouvez Ă©ventuellement le rendre cliquable en y ajoutant un lien vers votre site.

Pour envoyer le communiqué de presse, intégrez-le dans le corps de votre mail (comme une newsletter) et ajoutez-le également en pièce jointe à votre mail, au
format .doc ou .pdf. Jamais de format image (.jpeg, .jpg ou .png), non adapté pour ce support.

Le format rapide : le fil info

Imaginons : votre association Ĺ“uvre pour promouvoir l’égalitĂ© des droits entre les hommes et les femmes. A 6h, de bon matin, vous apprenez Ă  la radio qu’une loi vient d’être promulguĂ©e pour rendre obligatoire l’égalitĂ© des salaires Ă  poste Ă©quivalent dans toutes les entreprises. VoilĂ  une superbe occasion pour votre PrĂ©sidente de s’exprimer en tant que militante de longue date et experte du sujet.

Seulement voilà : il faut agir vite, et vous n’avez pas le temps de rédiger un communiqué de presse en bonne et due forme. Dans ce cas, le format du fil info s’impose.

Il s’agit d’un mail très court que vous allez envoyer aux journalistes. Ceux-ci seront déjà en alerte sur le sujet, cherchant certainement à décrocher des témoignages et interviews.

C’est le bon moment pour leur faire un appel du pied !

Voici un exemple de fil info efficace : 

exemple-sujet-rp-association

Pour aller plus loin : le dossier de presse

Le dossier de presse peut vous être utile en cas d’article ou de reportage un peu “approfondi” sur votre association.

Il s’agit d’un dossier au format PDF, de quatre pages maximum, présentant votre association de manière exhaustive.

Il doit comporter :

  • une prĂ©sentation de votre association et de son projet,
  • des informations “biographiques”, autrement dit les grandes Ă©tapes de l’évolution de votre association dans l’ordre chronologique,
  • une prĂ©sentation des membres du bureau,
  • des visuels : votre logo et des photos de l’équipe, de vos activitĂ©s ou des images d’illustration,
  • des informations pratiques : coordonnĂ©es des personnes Ă  contacter par les journalistes, adresse de l’association, site internet, etc.

Le dossier de presse (DP), c’est un peu la page Wikipédia de votre association, en plus joli et agréable à lire ! Il se différencie du communiqué de presse (CP) sur plusieurs points :

  • la longueur : 4 pages, contre une seule pour le CP
  • le contenu : le CP est toujours rattachĂ© Ă  une actualitĂ©, tandis que le DP est une prĂ©sentation plus intemporelle de votre association (attention Ă  bien le tenir Ă  jour, tout de mĂŞme !)
  • l’envoi : le DP est gĂ©nĂ©ralement envoyĂ© sur demande du journaliste, qui n’en a pas systĂ©matiquement besoin. Inutile de l’assommer de multiples pièces jointes, contentez-vous d’un communiquĂ© pour les actualitĂ©s ponctuelles et ayez le dossier de presse prĂŞt en cas de demande. Il n’est pas obligatoire d’en avoir un, mais il est toujours mieux d’avoir de la matière prĂŞte Ă  fournir aux journalistes, qui n’auront pas forcĂ©ment le temps de passer 30 minutes au tĂ©lĂ©phone avec vous pour connaĂ®tre l’histoire complète de votre association !

En parallèle, il est bon d’avoir de côté un dossier avec des visuels en bonne définition de votre association (logo, portraits de l’équipe, photos de vos activités, etc.). Les journalistes en auront souvent besoin pour illustrer leurs articles !

rp-asso

Qui contacter ?

Le spectre des médias français est très large ! Presse écrite, web, radio, télévision… Il y a de quoi s’y perdre !

Pour déterminer les médias que vous allez contacter, la question à vous poser est toujours la même : qui peut être intéressé par mon information ?

Vous pouvez y réfléchir en prenant notamment en compte deux grands critères :

  • les types de publics concernĂ©s : des familles, des seniors, des adolescents, certaines catĂ©gories professionnelles, des commerces, des entreprises…
  • les limites gĂ©ographiques : votre arrondissement, ville, dĂ©partement, rĂ©gion, ou alors le niveau national. Dans la majoritĂ© des cas, la presse quotidienne rĂ©gionale sera certainement l’interlocuteur le plus adaptĂ©. Les pages de ces quotidiens sont remplies d’actualitĂ©s associatives !

Si vous avez peur d’oublier des titres en dehors de ceux que vous connaissez, n’hĂ©sitez pas Ă  consulter sur Internet la liste des titres de presse en France. WikipĂ©dia dresse notamment des listes très complètes des titres de presse Ă©crite, tĂ©lĂ©vision, radio et mĂ©dias web français. 

Gardez en tête que le but n’est pas d’intéresser le journaliste à titre personnel mais bien de lui montrer que votre information peut intéresser la majorité de ses lecteurs - c’est son enjeu à lui.

La cible à prendre en compte est donc toujours l’audience du média.

Une fois que vous avez établi la liste des médias que vous souhaitez contacter, le mieux est de cibler deux journalistes au sein de chaque titre. Idéalement un rédacteur en chef et un journaliste, mais il n’est pas toujours facile de les identifier.

Le plus simple reste d’être attentif aux noms des journalistes lorsqu’un sujet est publiĂ© sur votre secteur. 

journalistes-rp-assoEn 2-3 clics, Mathieu trouve
les meilleurs journalistes !

Si l’on reprend l’exemple de l’association fictive Cap Egalité, vous pourriez par exemple chercher sur Google les articles récemment parus avec les mots clés “égalité salariale”, “sexisme”, “égalité homme femme” et noter les noms des journalistes qui écrivent de manière récurrente sur le sujet. Vous augmentez ainsi vos chances d’être entendu lorsque vous les contacterez.

Sans cela, vous risquez de parler égalité à un journaliste spécialisé dans la rubrique sports ou géopolitique… qui n’ouvrira même pas votre mail !

Mieux vaut donc contacter peu de personnes bien ciblées que l’inverse.

journaliste-association

Comment joindre un journaliste ?

Pour récupérer les adresses mail des journalistes, plusieurs possibilités s’offrent à vous.

  • Passer par l’adresse mail gĂ©nĂ©rique de la rĂ©daction, gĂ©nĂ©ralement accessible sur les sites internet des mĂ©dias ou dans les ours* des magazines. Votre communiquĂ© de presse sera alors lu et transfĂ©rĂ© en interne au journaliste le plus concernĂ© par le sujet.

*L’ours est l’encadré, situé dans les premières pages des magazines, qui recense les noms et adresses de l'éditeur et de l'imprimeur, ainsi les fonctions et les noms des journalistes ayant participé à la fabrication du numéro. Bien souvent, le format des adresses mail est indiqué. Comme ici, dans le magazine L’Obs :

relations-presse-journalistes

  • Appeler le standard du mĂ©dia (le numĂ©ro de tĂ©lĂ©phone est facilement accessible sur Internet) et demander l’adresse mail du journaliste qui vous intĂ©resse. Mieux vaut toujours lui envoyer un mail avant de demander sa ligne professionnelle pour discuter avec lui directement. 
  • Utiliser des outils numĂ©riques gratuits comme hunter.io pour tenter trouver le format des adresses mail. Par exemple, pour le journal Le Monde :  nom@lemonde.fr, tandis que pour France 3 : prĂ©nom.nom@francetv.fr.
  • Souscrire Ă  des outils payants (Algolinked, Meltwater, Cision…) pour avoir accès aux base de donnĂ©es des mĂ©dias. Attention, ceux-ci peuvent reprĂ©senter un certain budget.
  • Utiliser les rĂ©seaux sociaux : Ă  la manière du fil info, vous pouvez notamment interpeller les journalistes sur Twitter pour capter leur attention. Nombre d’entre eux mentionnent que leurs messages privĂ©s sont “ouverts”, justement pour vous indiquer qu’ils sont rĂ©ceptifs Ă  cette mĂ©thode de contact.

Vous avez désormais toutes les clés en main pour réussir vos relations presse !

Ce pan de la communication peut vous sembler énergivore et chronophage, mais le jeu en vaut la chandelle : un peu de visibilité médiatique peut tout changer à la notoriété de votre association.

Nous ne doutons pas que vos projets méritent d’être mis en lumière et vous souhaitons de nombreux articles et reportages sur vos activités !

Blog_Intercalaires_bleu-402

En bref

👩‍💻 Qu’est-ce que les relations presse ?
 
Les relations presses reviennent à élaborer des actions en vue d'obtenir des retombées presse favorables à votre association, pour communiquer des actualités marquantes ou pour capter l’attention de bénévoles par exemple.
 
đź“ť Quel support choisir ?
 
PrivilĂ©giez le communiquĂ© de presse et le fil info lorsque vous souhaitez vous exprimer de manière rapide sur un sujet. Pour approfondir davantage votre propos, le dossier de presse sera plus adĂ©quat. 
 
🤳  Quelles Ă©tapes pour se lancer ?
 
Commencez par dĂ©terminer la cible concernĂ©e par l'information que vous souhaitez partager ainsi qu'une Ă©ventuelle limite gĂ©ographique, pour ensuite contacter le bon mĂ©dia, le bon journaliste, qui relayera cette information. 

association-rp-journaliste

Envie de garder une trace de cet article ?
Demandez la fiche technique !

Je demande ma fiche technique