Découvrir assoconnect Essai Gratuit

Comment réactiver une association mise en sommeil ?

29 avril 2021

Au fil des années, il arrive que les associations aient tendance à s’installer dans leurs habitudes et à céder à la routine. Certaines complications poussent même les dirigeants à mettre leur structure temporairement en sommeil

Vous souhaitez reprendre en main votre association et lui insuffler la dynamique de ses jeunes années ? Nous avons élaboré à votre attention un véritable processus de réveil. Étape par étape, suivez nos conseils et redonnez vie à votre association ! 

Les trois grandes phases du réveil : 

    1. Rassembler le noyau dur de son association
    2. Remotiver l’équipe associative dans son ensemble
    3. Lui donner plus de visibilité

L’heure a sonné, il est temps de se réveiller ! 

Vous n’avez pas le temps de lire cet article ?
Téléchargez gratuitement sa fiche technique

Je demande ma fiche technique

reveil-association-sommeil

Rassembler le noyau dur de votre association

La mise en sommeil ne mène pas forcément à la dissolution

Il y a quelques années de cela, entre manque de temps et difficultés administratives, vous aviez décidé de mettre en sommeil votre association. Faute de bénévoles et de moyens suffisants, vous n’étiez plus en capacité d’en assumer les missions.

Driiiiiiing ! Après de longues années de sieste, il est enfin temps de se réveiller. L’issue d’une mise en sommeil n’est pas obligatoirement la dissolution. Pour relancer le cours de vos activités, rien de plus simple : rassemblez les anciens membres du bureau en Assemblée Générale et votez la relance de votre association.

Si, à l’issue de cette Assemblée Générale, vous vous questionnez sur la nécessité d’un changement des statuts, n’oubliez pas que cette modification devra faire l’objet d’une longue réflexion et d’une déclaration au greffe des associations.

Encourager l'esprit d'initiative

Pour une relance efficace, vous n’avez pas besoin de solliciter immédiatement l’ensemble de vos membres. Seul un petit groupe motivé et concerné suffit. Rassemblez le noyau dur de votre association et lancez-vous dans un moment d’échange et d’idées.

Entouré des bonnes personnes, faites attention à créer des conditions idéales pour la réflexion. Afin que tout se déroule pour le mieux, ciblez et encadrez le contenu précis de la réunion. 

Par exemple, envoyez en avance à tous les participants le déroulé des sujets à aborder afin que chacun puisse s’approprier les véritables enjeux et défis de votre relance. Cette phase de préparation est essentielle. Elle vous permettra de vous concentrer sur l’unique challenge à relever : la reprise de l’association. 

Afin d’encourager l’esprit d’initiative et de stimuler les idées, élargissez et assouplissez dans un premier temps vos critères de sélection. L’ensemble des suggestions doit être accueilli avec le même intérêt, en mettant de côté l’autoévaluation et le bridage. Cette étape a l’avantage de vous apporter une collection d’idées. 

Dans un second temps, reprenez-les une par une en les confrontant à votre esprit critique. Attention, les retours devront être constructifs et proactifs. 

Penser une stratégie sur plusieurs années

Pour repartir sur de bonnes bases, il peut être intéressant de définir une stratégie à moyen terme, par exemple 5 ans.

strategie-reveil-association-sommeilLouis a mis en place une nouvelle stratégie, 
la reprise de l'association ne pourra qu'être réussie !

Cela vous permettra d’avoir une vision claire du chemin à suivre. Elle doit faire office de boussole et constitue votre tableau de bord, votre carte permettant de garder le cap. Vous pouvez cadrer votre réflexion autour de ces 8 axes principaux : 

    • La vocation ou finalité de votre association :  elle peut réaliser des prestations de service en s’adressant principalement à des cotisants (par exemple des cours de musique) ou bien  répondre à des besoins d’utilité publique en adressant une communauté beaucoup plus large (Emmaüs, par exemple).  
    • Les valeurs que vous mettez en avant : après avoir trouvé votre vocation, il est important de dégager un petit nombre de valeurs. Celles-ci guideront vos actions au quotidien et feront partie de la vitrine de votre association.
    • Le  contexte socio-économique : votre action s’inscrit dans un environnement précis, elle est dépendante de son contexte. Il est donc primordial de comprendre et d’étudier votre milieu d’action pour vous l’approprier. Des éléments comme les potentielles crises sanitaires ou économiques sont à prendre en compte dans votre réflexion. 
    • Les risques et aubaines : après avoir étudié de près le contexte dans lequel agira votre association, il peut être intéressant d’élaborer une matrice SWOT répertoriant les forces, faiblesses, menaces et opportunités de votre association. Cela vous permettra de mieux analyser vos ressources et moyens d’action.
    • Vos spécificités : il s’agira ici de comprendre l’environnement propre à l’activité de votre association, c’est-à-dire ses concurrents et ses potentiels collaborateurs.
    • Les moyens dont vous disposez : étape cruciale pour votre stratégie, vous devez mettre sur la table toutes les ressources dont vous disposez : financières (propres, subventions, donations et legs), humaines (bénévoles, salariés, volontaires), mais aussi les apports en industrie (c’est-à-dire la mise à disposition de potentielles connaissances et savoir-faire).
    • Le public visé : vous devrez ici mener une réflexion sur l’ensemble de votre cible, et la mettre en relation avec votre vocation. Quelle frange de la population voulez-vous toucher ? Comment pouvez-vous avoir un impact sur celle-ci ? 
    • Les activités et missions proposées : ce n’est qu’une fois avoir réfléchi à l’ensemble des points précédents que vous pouvez déterminer avec précision les activités que votre association proposera. La définition de celles-ci n’est que l’aboutissement d’une longue réflexion. À l’issue de cette stratégie, vous serez donc en mesure, si nécessaire, d’effectuer des changements dans vos statuts. 

reveil-asso-sommeil

Redonner une dynamique interne à votre association

Présenter à tous les membres la stratégie au cours d'une rencontre festive

Cela fait bien longtemps que vous n’avez pas regroupé l’ensemble de vos membres. Dirigeants, adhérents, donateurs, bénévoles, salariés : rassemblez tous les intéressés pour partager un moment convivial marquant votre retour. L’association n’est-elle pas avant tout un lieu de partage, d’échange et de convivialité ?

Profitez de ce moment privilégié pour présenter la nouvelle stratégie de l’association. C’est le moment de recueillir les avis et recommandations de tout le monde ! 

Planifier un évènement fédérateur 

Si l’on ne peut pas encore parler de voyage à cause de la crise sanitaire, espérons qu’il soit bientôt possible de planifier des événements !  

Que vous soyez une association culturelle, religieuse ou un club de sport, vous pourrez toujours trouver une activité à organiser, en rapport avec votre domaine d’activité

evenement-reveil-association-sommeilL'association de Sealiah organise un nouvel évènement, 
rien de mieux pour aller de l'avant !

L’objectif de l’opération est de trouver un moyen de rassembler tous vos membres afin de partager ensemble un moment convivial, un événement pour lequel vous avez tous de l’intérêt. Celui-ci doit insuffler une nouvelle dynamique en motivant et en inspirant les troupes !

Vous êtes un club de running ? Participez tous  à une course à la journée ou inscrivez-vous à une frappadingue (course d’obstacle) quand les mesures sanitaires le permettront !

Si vous êtes un orchestre associatif, vous pouvez organiser un blind test géant en ligne en attendant de pouvoir assister tous ensemble à un concert dans une salle de spectacle. 

Ces moments ne pourront être que positifs et stimuleront votre association, en renforçant la cohésion au sein de votre équipe.

Mobiliser l'association sur un projet solidaire

Souvenez-vous, lors de l’élaboration de votre stratégie, vous avez travaillé sur les valeurs de votre association. 

Si elles vous tiennent à cœur, elles sont sûrement partagées par beaucoup d’autres organismes. Cela peut être une bonne occasion pour engager vos équipes dans la défense de causes nobles : environnement, inégalités sociales, handicap...

Toute association, quel que soit son secteur, peut trouver un champ d’action pour se rendre socialement utile (ramassage de déchets, don collectif de sang, prise en charge ponctuelle de public sensible…).

Cette mobilisation motivera les membres en leur permettant de trouver du sens dans leurs actions. Les valeurs défendues sont un peu comme le moteur de l’engagement associatif !

association-sommeil-reveil

Communiquer et donner de la visibilité à son association

Toquer à la porte de ses pairs

Votre ville regorge, à n’en pas douter, de nombreuses autres associations : le tissu associatif est le moteur de la vie et du dynamisme local. Que vous proposiez le même type d’activités, que vous visiez le même public ou que vous partagiez simplement des valeurs similaires, il ne peut qu’être bénéfique d’aller à la rencontre des autres structures. 

Comment vous y prendre ? Vous pouvez, par exemple, tout simplement  vous référer à l’annuaire de votre mairie

Vous pouvez également vous tourner vers la Maison de la Vie Associative et Citoyenne (MVAC) de votre ville ou arrondissement. Ces pôles associatifs offrent de nombreux services : du conseil, de l’accompagnement ou encore de l’appui à la communication, à travers notamment la recherche de partenaires.

Cette étape est très importante car elle vous permettra de renouer un lien fort avec votre environnement local. Elle vous fera gagner en visibilité et vous engagera dans un dialogue fertile. 

Qui sait, vos nouvelles relations déboucheront peut-être sur des collaborations inédites avec, à la clé, la naissance de beaux projets associatifs communs !

Organiser des moments d'échange avec les sources d'inspiration de votre association

Ça y est, toutes vos actions commencent à porter leurs fruits. Si le réveil s’est fait en douceur, désormais  plus rien ne peut vous arrêter !

Vous avez déjà commencé à vous tourner vers l’extérieur en tissant des liens avec d’autres associations locales et nous vous encourageons à continuer sur cette lancée. Il est important que vous fassiez parler de vous et que vous soyez visible au-delà de l’environnement associatif. Pour ce faire, vous pouvez organiser des rencontres avec des personnes reconnues dans votre domaine d’activité.

Vous êtes un club de rugby ? Organisez par exemple une rencontre avec un rugbyman professionnel. Si vous êtes une association culturelle, un orchestre par exemple, vous pouvez inviter des concertistes ou chefs d’orchestre reconnus localement pour des masterclasses. 

L’identification est la base de la motivation. Ces moments de partage vous permettront aussi d’être plus présent dans l’esprit des acteurs de votre secteur. 

Bien communiquer et prendre le virage du numérique

La crise sanitaire n’a fait qu’accentuer la nécessité de donner de l’importance au numérique. Le monde associatif se caractérise par le partage et la convivialité. Il est cependant important de garder en tête que les outils digitaux ne vont pas à l’encontre de cette dimension. Au contraire, ils lui sont complémentaires t ne font qu’en prolonger l’expérience. 

communication-digitale-reveil-association-sommeilPour Bertrand, bien communiquer sur ses activités associatives, 
c'est la clé d'une belle reprise !

Essentielle, la communication digitale regroupe trois grands objectifs :  

    • un objectif cognitif : se faire connaître
    • un objectif affectif : améliorer l’image de votre association
    • un objectif conatif : provoquer une action (une adhésion par exemple)

La stratégie précédemment mise en place va considérablement vous aider dans votre transition numérique. Ayant déjà identifié votre cible et vos valeurs, vous pouvez directement passer à l’étape suivante : l’identité visuelle de votre association

Il est important de définir une charte graphique, car elle sera la vitrine de votre association. Celle-ci doit être composée de 4 piliers :

    • votre logo
    • Votre plalette de couleurs
    • vos polices d’écriture
    • vos images et visuels

Ces choix graphiques devront être reconnaissables sur l’ensemble de vos canaux de communication. Ils constitueront, avec vos valeurs, votre identité propre.

Nous pouvons différencier trois grands canaux d’échange avec votre communauté, aux enjeux spécifiques  : 

    • Les réseaux sociaux : ils sont nombreux et ont chacun leurs propres particularités. Il s’agit d’identifier ceux qui seront les plus adaptés à votre cible et à ses habitudes d’utilisation.
    • Votre site internet : il constitue la vitrine de votre association. L’un de ses plus grands enjeux est le référencement, c’est-à-dire l’ensemble des techniques permettant à votre association d’apparaître parmi les premiers résultats sur les moteurs de recherche.
    • Vos campagnes d’emailing : ce sont les mails envoyés à votre base de contacts. Pour être efficace, il est nécessaire d’avoir des listes de diffusion bien qualifiées, afin que vos messages n’aient aucune chance de manquer leur cible.

Les défis de la communication numérique sont nombreux et complexes. Néanmoins, votre association ne peut pas fermer les yeux sur l’importance de ce levier. 

asso-sommeil-reveil

Conclusion

Vous l’aurez compris, notre méthodologie pour réveiller votre association préconise de partir d’une poignée de personnes motivées et concernées pour ensuite élargir progressivement les discussions et actions à d’autres cercles. Le bureau, les membres de l’association, puis l’ensemble des parties prenantes, externes à l’association. 

Le chemin du réveil associatif est tout tracé, vous n’avez plus qu’à le suivre ! Bien évidemment, ce processus n’est pas exhaustif, et vous n’êtes pas obligé de le respecter à la lettre. Cependant, certaines des étapes proposées sont essentielles à la bonne réactivation de votre association, ne faites pas l’impasse dessus !

Vous souhaitez conserver une trace de cet article ?
Demandez sa fiche technique, c’est gratuit !

Je demande ma fiche technique