DĂ©couvrir assoconnect Essai Gratuit

Isabelle nous présente son association Tous Bénévoles, qui met en relation associations et bénévoles

18 janvier 2021

Quiconque s’est un jour intéressé au bénévolat a de fortes chances d’avoir entendu parler de Tous Bénévoles. Depuis 2003, cette association accompagne et met en relation tous les jours des milliers de bénévoles et d’associations qui ne demandent qu’une seule chose : se rencontrer !

Sensibles à leurs initiatives et à ce qu'ils promeuvent, nous défendons les mêmes valeurs et nous sommes heureux de coopérer avec eux depuis déjà de nombreuses années. C’est dans cette optique que nous avons décidé de signer un partenariat, pour renforcer encore davantage les liens qui nous rassemblaient déjà. Ainsi, les associations adhérentes à Tous Bénévoles bénéficient de tarifs préférentiels sur AssoConnect. Quant aux associations clientes d’AssoConnect, elles se verront offrir leur première adhésion à Tous Bénévoles

Afin de cĂ©lĂ©brer ce partenariat, il nous tenait Ă  cĹ“ur de vous prĂ©senter plus amplement cette association. Nous avons donc Ă©changĂ© avec Isabelle Persoz, sa prĂ©sidente et fondatrice, pour vous offrir une interview qui vous plongera dans le quotidien de Tous BĂ©nĂ©voles. Bonne lecture ! 

asso-benevoles-interview

Pourriez-vous présenter Tous Bénévoles ?

Tous Bénévoles, c’est une association d’intérêt général, au service des associations. Pour faire simple, nous mettons en relation les personnes qui cherchent à aider et les associations qui recherchent des bénévoles.

Plus concrètement, nous prenons la forme d’une plateforme web qui permet aux associations de trouver des bénévoles. Nous avons à peu près sur notre plateforme 900 000 visiteurs par an, et en 2020, 43 000 nouveaux bénévoles se sont inscrits et 160 000 mises en relation bénévoles-associations ont été effectuées !

Pour accompagner toutes ces mises en relation, nous avons dans l’équipe 3 salariĂ©s, 4 jeunes en service civique et 30 bĂ©nĂ©voles qui accompagnent en continu nos associations adhĂ©rentes dans le recrutement et la formation de leurs bĂ©nĂ©voles. 

association-benevoles-interview

Que proposez-vous exactement à vos associations adhérentes ?

Je pense qu’on pourrait rĂ©sumer ce qu’on propose en quelques points principaux  : un accès illimitĂ© Ă  la plateforme et sa base de donnĂ©es, un accès gratuit aux rĂ©seau bĂ©nĂ©vole LinkedIn et un accompagnement personnalisĂ©.

Tout d’abord, nous permettons à nos associations adhérentes d’accéder aux profils de plus de 28 000 candidats bénévoles inscrits sur notre site. Les associations peuvent déposer un nombre illimité d’offres de missions qui seront diffusées directement sur les plateformes. Les bénévoles, quant à eux, mettent entièrement leur profil à disposition et les associations peuvent les contacter directement par mail ou par téléphone.

Aussi, nos candidats bénéficient d’un accès direct et gratuit au réseau professionnel LinkedIn pour les offres de bénévolat de compétences et de tutorat. La plateforme permet aussi de suivre les candidatures et de mettre des alertes sur des profils dont les associations ont besoin pour faire fonctionner et développer leur structure.

Pour finir, on essaie de suivre et d’aider au maximum nos internautes, et c’est pour cela qu’on propose aussi un accompagnement permanent grâce Ă  une hotline. 

Toutes ces choses, ce sont vraiment nos activités directement liées à la plateforme, mais au-delà de ça, nous offrons aussi aux associations des services complémentaires

Premièrement, nous proposons de publier leurs actualitĂ©s et d’inviter les utilisateurs Ă  leur faire un don. 

Ensuite, nous avons aussi le  programme AlphaB qui propose aux associations de terrain des formations pour les bĂ©nĂ©voles en accompagnement scolaire ou en alphabĂ©tisation. Dans la continuitĂ© de ces formations, nous proposons aussi un accès aux guides de Tous BĂ©nĂ©voles conçus pour amĂ©liorer leurs pratiques.

Nous donnons aussi la possibilitĂ© aux associations d’organiser des journĂ©es de solidaritĂ© avec des salariĂ©s d’entreprises ! 

Enfin, nous leur permettons d’être invitĂ©s au Club des dirigeants d’association que Tous BĂ©nĂ©voles anime en partenariat avec HEC BĂ©nĂ©volat. 

VoilĂ  dans les grandes lignes ! [rires]

asso-interview-benevoles

Vous avez un partenariat avec LinkedIn. Comment ça se passe ? Quel intĂ©rĂŞt pour les associations ? 

Oui en effet, le partenariat que nous avons avec LinkedIn nous est vraiment bénéfique.

En plus d’être sur notre plateforme, toutes les missions de bénévolat de compétences, de tutorat, mentorat et accompagnement scolaire, sont également présentes sur LinkedIn.

Une fois ces missions publiées, les algorithmes de LinkedIn les lisent et les postent sur la page d’une personne qui a à la fois la compétence demandée et qui montre dans son profil qu’elle a déjà fait du bénévolat ou qu’elle est intéressée par ce qui touche à la solidarité.

Le partenariat nous permet d’avoir des profils experts qui peuvent aider une association sur des sujets précis comme l’informatique, le juridique, le web, la communication ou encore la traduction. Ce sont des compétences vraiment utiles pour les associations !

association-interview-benevoles

Quelles sont les grandes tendances que vous avez observées en 2020 concernant le bénévolat ?

Covid oblige, nous avons vu un nombre croissant d’associations qui se sont retrouvĂ©es en difficultĂ©, notamment lors du premier confinement, car leurs bĂ©nĂ©voles retraitĂ©s, qui souvent composent une grande partie de leurs ressources, ont dĂ» rester chez eux. 

Le confinement a donc amené un double problème : tout d’abord une complexité de gestion des ressources bénévoles, mais aussi une frustration de ces mêmes bénévoles.

Pour contrer en partie ces problèmes, il y a eu peu Ă  peu des initiatives de bĂ©nĂ©volat Ă  distance, que l’on a aussi appelĂ© "tĂ©lĂ©-bĂ©nĂ©volat". La vie associative, et notamment la relation avec les bĂ©nĂ©voles, a donc commencĂ© Ă  s’organiser autour d’outils de visioconfĂ©rence, ce qui Ă©tait - je vous l’avoue - très rare auparavant. 

La formation des bénévoles aussi a pu se faire à distance. Mais en général, ça a quand même plutôt bien fonctionné : chez Tous Bénévoles par exemple, notre cours en ligne sur l’apprentissage des savoirs de base a eu plus de 950 participants en 3 sessions en 2020 !

Enfin et surtout, il faut quand même noter que le confinement n’a pas eu que des effets négatifs. Il y a eu une grande demande d’engagement de la part de tous ceux, notamment les plus jeunes, qui étaient confinés. Les associations ont d’ailleurs parfois eu du mal à s’organiser pour gérer cet important flux de nouveaux bénévoles !

C’est pour ça qu’on peut aussi dresser de notre côté un bilan de l’année assez positif car Chez Tous Bénévoles, l’année 2020 a été celle de tous les records. Nous avons vu comment l’engagement citoyen n’a cessé de progresser pendant les confinements, et au mois de décembre, il était encore à des niveaux impressionnants.

interview-benevoles-asso

Quels conseils pourriez-vous partager à une association qui cherche à recruter des bénévoles ?

Recruter des bĂ©nĂ©voles, on peut dire que c’est vraiment quelque chose d’essentiel pour les associations ! Si je devais rĂ©sumer comment rĂ©ussir Ă  trouver ces bĂ©nĂ©voles, je pense que ça tournerait autour de 4 points principaux : 

Tout d’abord, il faut bien analyser le besoin, c’est vraiment primordial ! Avant de se lancer dans la rédaction d’une fiche de mission qui devra comporter une description détaillée de la mission, sa durée, les savoir-faire et savoir-être requis, il est nécessaire de se poser quelques questions. Est-ce que c’est prioritaire, urgent, régulier ou ponctuel ? Qui pourra encadrer ces nouvelles personnes et les former ? Comment s’intégreront elles à l’équipe ?

L’arrivée d’une nouvelle personne entraîne nécessairement une charge de travail supplémentaire pour les équipes de l’association. Donc, avant de décider d’un recrutement pour une nouvelle mission, il faut absolument s’assurer de l’impact que cela aura sur l’équipe déjà en place, et notamment sur les postes salariés. Aussi, si c’est possible, il est vraiment bien d’y associer les personnes concernées.

La deuxième chose importante, c’est de participer à la vie publique et associative en cohérence avec les activités de son association. Pour ça, il y a de nombreuses possibilités. Il y a par exemple les tenues de stands dans les forums, l’organisation de portes ouvertes (même virtuelles), des propositions pour rejoindre l’association sur un site web ou sur les réseaux sociaux ou encore la diffusion de la mission de l’association sur une plateforme de recrutement de bénévoles. L’objectif est d’être le plus visible possible pour faire connaître au maximum l’association. Tous les moyens sont bons !

Ensuite, il est toujours bon de répondre le plus rapidement possible au bénévole, qu’il candidate pour une mission déterminée ou qu’il soit venu spontanément. Si vous ne pouvez pas l’accueillir, il est toujours possible de lui proposer d’autres structures que vous connaissez ou de se rendre sur une plateforme de bénévolat telle que Tous Bénévoles.

Enfin, si vous ĂŞtes en manque de bĂ©nĂ©voles, vous pouvez constituer des Ă©quipes de binĂ´me ou de trinĂ´me pour pallier cette Ă©ventuelle absence ou un arrĂŞt de l’activitĂ© d’un bĂ©nĂ©vole. 

Un grand merci à Isabelle pour avoir répondu à nos questions !

💙 Pour découvrir Tous Bénévoles, que vous soyez une association en manque de bras ou des bras en manque d'association, c'est par ici : www.tousbenevoles.org.