DĂ©couvrir assoconnect Essai Gratuit

Thomas Sénéchal et André Trelluyer parlent du partenariat entre Générations Mouvement et AssoConnect

19 novembre 2020

Grâce au partenariat noué avec Générations Mouvement, AssoConnect accompagne les 8 500 clubs du réseau dans la gestion de leurs 600 000 adhérents

Retour en vidéo sur la genèse de ce projet avec Thomas Sénéchal, délégué général de Générations Mouvement, et André Trelluyer, président de la fédération Ille-et-Vilaine et responsable du déploiement du logiciel.

Usecase_GMouv

 

Qu'est-ce que GĂ©nĂ©rations Mouvement ? 

Thomas SĂ©nĂ©chal : Le rĂ©seau GĂ©nĂ©rations Mouvement est nĂ© du milieu rural, sa vocation initiale est de permettre aux personnes issues de ce milieu de continuer Ă  avoir une vie sociale après la cessation de l’activitĂ©. L'antenne nationale rassemble 84 fĂ©dĂ©rations dĂ©partementales, qui elles-mĂŞmes regroupent 8 500 associations sur l’ensemble des territoires de mĂ©tropole et d’outre-mer. GĂ©nĂ©rations Mouvement, ce sont 600 000 adhĂ©rents qui participent, de manière hebdomadaire, Ă  des activitĂ©s diverses et variĂ©es : activitĂ©s sportives, loisirs, voyages, etc. 

Quels sont vos enjeux ? 

Thomas SĂ©nĂ©chal : Notre principal enjeu est de renouveler la population de nos adhĂ©rents. Quand vous avez un club de handball avec une moyenne d’âge d'adhĂ©rents de 30 ans, vous pouvez penser que vous allez les fidĂ©liser si cela se passe bien, et les garder. Chez nous, c’est un peu plus compliquĂ©, parce que nos adhĂ©rents sont dans des tranches d’âges un petit plus avancĂ©es. Et notre enjeu majeur, c’est celui-lĂ . 

Le deuxième argument qui nous a incitĂ© Ă  dĂ©ployer une base de donnĂ©es au sein de notre rĂ©seau, c’est la nĂ©cessitĂ© de connaĂ®tre la population de nos clubs. Parmi les 8 500 associations affiliĂ©es Ă  GĂ©nĂ©rations Mouvement, combien en a-t-on de plus de 500 adhĂ©rents ? Combien en a-t-on de moins de 50 adhĂ©rents ? Ce sont des donnĂ©es prĂ©cieuses pour nous, parce que le devenir de ces deux types de clubs n’est pas le mĂŞme. 

Enfin, un troisième Ă©lĂ©ment s’est imposĂ© Ă  nous : le Règlement gĂ©nĂ©ral sur la protection des donnĂ©es (RGPD). Celui-ci impose de nouvelles normes Ă  toutes les structures, y compris associatives, qui dĂ©tiennent des donnĂ©es personnelles. A la fĂ©dĂ©ration nationale, nous souhaitions Ă©pauler nos clubs et sĂ©curiser pour eux ces aspects-lĂ . 

Pourquoi AssoConnect ?

Thomas SĂ©nĂ©chal : Nous avions fait un "rĂ©fĂ©rencement" de ce qui existait. Le nom "AssoConnect" souligne la dimension associative, très importante pour nous. Il y avait Ă©galement des valeurs que l’on partageait davantage avec AssoConnect qu’avec d’autres fournisseurs. 

Ce qui nous a beaucoup intĂ©ressĂ©s, c’est qu’il Ă©tait possible de rencontrer physiquement les responsables une fois que nous avions pris contact, tandis qu’avec d’autres, ce n’était pas possible. 

Comment avez-vous dĂ©ployĂ© l'outil au sein du rĂ©seau ? 

Thomas SĂ©nĂ©chal : Nous avons un petit groupe de travail qui force le respect, dĂ©jĂ  parce qu’il est essentiellement composĂ© de bĂ©nĂ©voles, dont AndrĂ©, et ensuite parce qu’ils font un super boulot depuis le dĂ©but. 

On serait loin d’être arrivĂ©s oĂą l’on est au bout des trois premières annĂ©es si ce groupe n’avait pas existĂ©, avec des gens super impliquĂ©s, intĂ©ressĂ©s… Ils ont une vision claire de ce qu’il se passe tout au long de la chaĂ®ne. Et ça, c’est prĂ©cieux. 

AndrĂ© Trelluyer : En amont de la mise en place, nous avons fait une grosse campagne de communication en direction de nos responsables de secteurs et responsables de clubs. Nous sommes allĂ©s sur le terrain expliquer comment ça allait se passer, et nous avons demandĂ© Ă  ce que chaque secteur, chaque club puisse proposer, quand c’est possible, un administrateur. Quand il n’y a pas d’administrateur au niveau de certains clubs, c’est le responsable du secteur qui en assure la gestion des donnĂ©es. 

Cela se passe relativement bien. On a une secrĂ©taire qui a Ă©tĂ© formĂ©e et qui rĂ©pond Ă  l’essentiel des questions. On a aussi un rĂ©fĂ©rent dĂ©partemental très actif et compĂ©tent, qui rĂ©pond par messagerie et vient en aide lorsqu’une personne rencontre une difficultĂ© particulière. 

Je pense qu’il y a une organisation à mettre en place, qui est importante et qui doit permettre de résoudre la majorité des problèmes rencontrés. Et lorsqu’il y a un problème rencontré sur le terrain, ils le font remonter au département, qui, lui-même, nous le fait remonter au niveau national pour que l’on puisse intervenir ou faire intervenir AssoConnect sur tel ou tel problème

Comment formez-vous vos clubs ? 

André Trelluyer : Je pense qu’on est capable d’emmener un maximum de responsables dans l’aventure de cette base de données. Générations Mouvement a créé il y a quelques années un institut de formation pour les responsables au niveau national. Nous nous sommes appuyés sur cette structure pour proposer à nos administrateurs référents une formation adaptée

La formation en ligne d’AssoConnect est très performante, mais nous avions besoin de davantage de visuels pour expliquer l’outil, et c’est pourquoi nous avons crĂ©Ă© des fiches pratiques, des petits tutoriels de deux, trois minutes, etc. Nous avons Ă©galement mis en place un site internet avec un module de formation spĂ©cifique pour nos formateurs dĂ©partementaux. 

Comment envisagez-vous la suite ? 

Thomas Sénéchal : On a souhaité dans un premier temps, et connaissant notre mouvement, essayer de ne pas mettre la charrue avant les bœufs. Cela veut dire essayer d’amener tout notre mouvement, tous nos clubs, toutes nos fédérations départementales à utiliser ce qui est peut-être le cœur de la solution AssoConnect, c’est-à-dire la gestion de la communauté, intégrant les groupes fixes et dynamiques, et la fonction emailing

On va essayer de faire en sorte, sur trois ans, que toutes nos fĂ©dĂ©rations dĂ©partementales et un maximum de nos 8 500 clubs se sentent Ă  l’aise avec les fonctionnalitĂ©s cĹ“ur de la plateforme, grâce Ă  des formations, des ressources, des outils mis Ă  leur disposition, etc. 

André Trelluyer : On sait qu’à terme, lorsque les nouveaux responsables arrivent dans un club, le plus souvent, ils veulent pouvoir utiliser la base de données parce que c’est un outil très performant. Lorsqu’ils vont découvrir la possibilité d’utiliser l’emailing ou de tenir une comptabilité facilement, je pense qu’ils vont vouloir utiliser toutes les fonctionnalités que propose AssoConnnect !

Un grand merci à Thomas Sénéchal et André Trelluyer pour leurs réponses !